Comment se faire aider pour trouver un emploi ?

Trouver un emploi

Publié le : 25 mai 20228 mins de lecture

Intégrer la vie active peut parfois devenir un véritable parcours du combattant. Ignorant les stratégies à mettre en place pour garantir un poste bien rémunéré avec de grandes perspectives d’avenir, les candidats à l’embauche perdent du temps sans pour autant satisfaire leurs besoins. Voilà pourquoi il est important de trouver de l’aide et de se faire accompagner dès la sortie de l’université. Dans cet article, nous vous présentons 5 actions qui vous seront enseignées au cours cet accompagnement.

Action 1 : la rédaction ou la mise à jour d’un CV

Si vous n’avez encore jamais rédigé de CV de toutes votre vie, il y a de fortes chances que votre première tentative soit un patchwork de toutes les erreurs à ne pas commettre. Il est normal de tomber dans ces pièges récurrents puisqu’en l’absence de directives précises, on finit par appliquer les clichés dont nous avons entendu parler.

Nous avons commencé cet article en abordant la question du CV parce qu’il s’agit du document initial de tout dossier de candidature. En d’autres termes, il véhicule la première image que le recruteur se fera de vous avant-même de vous rencontrer. Il va donc falloir faire preuve de beaucoup de rigueur et de précision. Si vous faites appel à des tiers pour vous aider à créer votre CV, vous apprendrez tout d’abord les règles structurales. Ce document ne doit pas dépasser une page. Autrement, il finira au fond d’un tiroir dans le bureau du recruteur. Ensuite, n’oubliez pas de laisser une marge pour faciliter l’impression.

En d’autres termes, même si vous souhaitez rétrécir les caractères et les espaces pour ne pas dépasser une feuille unique, ne commettez pas l’erreur de soumettre un CV encombré qui sera interprété comme la preuve d’un manque de professionnalisme. Sur le plan du contenu, soyez sélectif au niveau des expériences professionnelles que vous allez indiquer en choisissant uniquement celles qui renforcent votre candidature.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur lemultipass.fr.

À lire en complément : Emploi informatique en France : se faire accompagner par un organisme spécialisé dans l'insertion professionnelle des jeunes diplômés

Action 2 : faire des recherches et prendre son temps

On distingue 2 comportements antagonistes chez les postulants. La première catégorie consacrerait plusieurs mois aux recherches et la seconde quelques minutes. Dans les 2 cas, l’approche est erronée. Il faut trouver un juste milieu. Si vous vous faites accompagner dans ces démarches par les experts du Village de l’emploi, on vous recommandera non pas d’investir beaucoup d’heures mais d’optimiser votre temps.

Commencez par examiner les annonces en ligne liées à votre domaine d’activité. Essayez de ne pas restreindre vos horizons. Il se peut que vous tombiez sur une offre à laquelle vous n’avez pas songé auparavant et qui peut donner un tournant inattendu à votre carrière. En revanche, nous vous conseillons d’éviter les annonces publiées dans les journaux locaux. Les grandes entreprises et les start-ups branchées ont rarement recours à ces supports classiques pour leurs recrutements. En exploitant cette piste, vous allez perdre un temps fou que vous feriez mieux d’investir dans les offres sur Internet.

Sélectionnez ensuite 4 à 5 propositions qui vous intéressent et lisez attentivement le contenu de l’annonce. La pire erreur que vous pouvez commettre, c’est d’envoyer des demandes à l’aveugle en misant sur la quantité. Cette approche va accentuer la confusion et vous éloigner de votre job de rêves plutôt que de vous en rapprocher.

Action3 : dresser la liste des « pour » et des « contre »

Lorsque quelqu’un est à la recherche d’un travail, il a tendance à revoir ses exigences à la baisse surtout si l’attente se prolonge et que ce job tant espéré n’arrive jamais. L’un des conseils que les spécialistes donnent aux jeunes diplômés, c’est d’identifier leurs besoins avant de commencer toute démarche. Autrement dit, vous allez devoir dresser une liste des points non négociables et des éléments que vous êtes prêts à revoir dans une offre.

Par exemple, si vous avez un seuil en dessous duquel vous ne descendriez jamais en ce qui concerne le salaire, n’hésitez pas à l’indiquer dans le tableau. Posez-vous les bonnes questions pour savoir quelles concessions vous êtes prêt à faire pour dérocher job donné. Suis-je prêt à changer de lieu de résidence ? Quelles sont les conditions qui doivent être présentes dans un poste pour que je puisse accepter de vivre dans une autre région ?

En ce qui concerne les compétences, il est clair que les offres mettent en avant les atouts requis pour accomplir les tâches qui vous seront assignées. Identifiez ces actions et demandez-vous lesquelles d’entre elles vous pouvez réaliser haut la main et lesquelles vous prendraient plus de temps et d’efforts. Dans le second cas de figure, êtes-vous prêt à vous former et à acquérir ces nouvelles compétences. De combien de temps auriez-vous besoin pour atteindre un niveau suffisant ?

Action 4 : mettre ses compétences en avant

Le dossier de candidature est utilisé non pas pour rendre compte de vos compétences mais pour les mettre en valeur. Pour cette raison, de nombreux candidats à l’embauche choisissent de se faire aider dans leurs recherches. Dans ce type de formation, on propose aide et assistance aux adhérents notamment pour la rédaction de leur CV. Comme ce point a été abordé au début de cet article, nous n’allons pas nous y attarder davantage. Rappelons seulement que vous devez faire le tri dans vos expériences professionnelles, stages et diplômés et sélectionner ceux qui collent à l’offre.

Les 2 mois où vous avez été barman n’intéressent pas une entreprise à la recherche d’un responsable en analyse de données d’exploitation. Sachez que vous allez devoir faire de même dans votre lettre de motivation. Renseignez-vous sur la société que vous souhaitez intégrer et essayez de montrer au recruteur que vous avez les compétences et le profil idéal pour intégrer ses équipes. Si vous maîtrisez quelques logiciels connus et efficaces, il va falloir en parler dans votre lettre de candidature. De cette manière, vous vous démarquez d’emblée des autres candidats.

Action 5 : soigner sa e-réputation

On ne le répètera jamais assez, mais les recruteurs n’hésiteront pas à taper votre nom sur le moteur de recherche. Ils analyseront aussi votre image sur les réseaux sociaux. Faites alors preuve de vigilance surtout lorsque vous êtes à la recherche d’un job. Une photo ou une publication mal placée peut vous valoir le poste dont vous rêviez de toute votre vie. Il est conseillé, en revanche, de vous créer une identité professionnelle visible sur la toile. Votre meilleur allié pour soigner votre e-réputation est la plateforme LinkedIn. Profitez-en pour étaler votre expertise en mettant votre CV à jour et en publiant des articles qui attestent de l’intérêt que vous portez pour votre domaine d’activité.

Par ailleurs, pour augmenter vos chances de décrocher un job de qualité, tenez un portfolio ou un site vitrine. Insérez un lien vers vos sites dans votre dossier de candidature. Le recruteur n’hésitera pas à s’y rendre pour en savoir plus sur vos compétences professionnelles et rassembler quelques informations sur la personne que vous êtes.


Plan du site